Notre histoire

Créée en 1986 par des amis et des anciens élèves du professeur Raymond Calvel, l’amicale a rapidement compté une centaine d’adhérents. Dès l’origine, les membres de l’association constituait un groupe très représentatif de la filière blé farine pain.

Compte tenu de la longue carrière d’enseignant du professeur à l’école de meunerie devenue par la suite ENSMIC, la profession de meunier a toujours été solidement représentée. Les activités de conseil du professeur auprès d’entreprises exportatrices d’ingrédients, de matériels de boulangerie, expliquent aussi une large représentation de ce secteur. Son activité d’enseignant auprès des artisans boulangers parisiens a aussi fédéré un noyau dur d’artisans passionnés par le goût du pain. Enfin, les missions d’expertises et de consultances du professeur auprès d’entreprises industrielles de biscottes et de pains divers ont noué des contacts solides avec les responsables de grandes boulangeries.

Les multiples déplacements à l’étranger pour des conférences et des démonstrations de savoir-faire font que le nombre de boulangers expatriés et de boulangers internationaux sont nombreux dans notre association.

Les liens très serrés qui liaient Raymond Calvel à la boulangerie japonaise (plus de trente voyages entre 1984 et 2001) et l’existence d’une amicale Calvel au Japon explique la présence d’un nombre conséquents de boulangers japonais dans nos manifestations.

Très discrète à ses débuts, l’amicale Calvel passait à tort pour être un club de boulangers un peu fermé. Les deux premiers présidents ont été Gérard Meunier, compagnon du devoir et artisan boulanger, puis Jean-Jacques Semlangne, fondateur de plus de vingt baking center Lesaffre à travers le monde. Depuis 2009, la présidence est assurée par Hubert Chiron.

Malgré la disparition du professeur Calvel en deux mille cinq, l’amicale continue à fédérer des professionnels motivés qui aiment à se retrouver et assister à la journée technique. Ses rendez-vous constituent désormais des manifestations très suivies. Aujourd’hui, les nouveaux et jeunes adhérents n’ont pas connu Raymond Calvel mais ils apprécient la qualité des débats et la volonté de partage d’informations.